Conseils

Les différentes solutions pour financer vos études universitaires

Il n’y a rien de tel que de faire des études universitaires pour vous assurer un meilleur avenir. Oui, mais il faudrait dans les 2 700 euros pour une année de faculté en licence et près de 4 000 euros pour une année de Master. Ce n’est pas à la portée de tout le monde. Aussi, voici quelques solutions que l’on peut vous proposer afin de vous en sortir financièrement.

Faire une demande de bourse d’études

Certains établissements proposent une bourse d’études pour les étudiants les plus méritants de leur promotion ou encore pour ceux qui ont quelques difficultés financières. Vous pouvez vous renseigner sur le sujet auprès de l’administration de la faculté de votre choix.
Une bourse d’études peut vous permettre de financer une année complète, voire plus dans certains cas. Elle prendra en charge les frais de scolarités, voire parfois les livres et les équipements dont vous aurez besoin pour finir le cursus.
Les conditions d’éligibilité à une bourse d’études varient d’un établissement à un autre. Une chose est sûre, vous devez faire une demande et constituer un dossier avec votre CV et une Lettre de Motivation ainsi que quelques justificatifs pour y prétendre. Il se peut également que vous ayez à passer un entretien. Une commission statuera sur votre cas. 3 résultats sont possibles : un refus, un financement partiel ou une bourse d’études totale.
En tous les cas, vous aurez plus de chance d’obtenir une bourse en tant qu’ancien de l’établissement qu’un étudiant étranger. La concurrence est beaucoup moins importante.

Opter pour un crédit étudiant

La bourse d’études n’est pas une alternative possible pour vous ? Il vous reste le crédit étudiant. Les banques peuvent vous proposer un capital de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour le financement de l’ensemble de votre cursus universitaire. Le tout sera soumis à un taux moyen de 1,5%.
Dans le cadre d’un emprunt de ce type, vous pouvez choisir, soit de commencer à rembourser au cours de vos années d’études, soit d’attendre d’entrer dans la vie active pour ce faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.