Emploi,Entreprise

Les différents motifs de licenciement

Le licenciement est généralement reconnu comme étant une rupture de contrat entre l’employeur et le salarié. Sachez qu’une multitude de motifs peuvent entraîner un licenciement. Cela peut dépendre de votre situation ou de l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Un renvoi pour faute

Un licenciement pour faute grave est généralement la conséquence d’un mauvais comportement d’un salarié. Son action peut avoir un impact sur la vie de la société. L’employeur décide alors d’une sanction, en fonction de la gravité de l’acte. Différents types de faute peuvent être évoqués dans ce genre de situation :
• La faute simple : des absences et des erreurs répétitives;
• La faute grave : violation des obligations du contrat ;
• La faute lourde : faute intentionnelle nuisant à l’entreprise.

Un renvoi sans faute

Dans ce cas, le licenciement est dû au fait que le travailleur est jugé inapte à son travail selon le point de vue de son employeur. Toutefois, ce type de renvoi peut être difficile à délimiter, vu que cela dépend de l’appréciation de l’employeur. Le tribunal peut alors évoquer un licenciement abusif si l’employeur n’apporte pas des motifs justifiés. On peut alors évoquer l’incompétence du salarié ou l’absence de résultat après de nombreuses tentatives de relance de la part de l’employeur.

Un renvoi pour motif personnel

Le licenciement pour motif personnel repose généralement sur un motif réel et sérieux. Le renvoi peut être considéré comme abusif en cas de refus du salarié de témoigner d’une corruption. D’autres situations peuvent aussi être évoquées comme l’état de santé ou le handicap du salarié. À ceux-là s’ajoute le refus d’un harcèlement moral ou sexuel. Le salarié peut parfaitement porter plainte contre son employeur en cas de licenciement avec de tels motifs.

Un renvoi pour motif économique

Il se peut que l’entreprise subisse une forte crise qui impacte sur les finances. Dans ce genre de situation, un licenciement à titre économique peut être évoqué. On peut, par exemple, évoquer la baisse de commandes et du chiffre d’affaires de l’entreprise. En outre, il faut prendre en compte la taille de la société pour licencier un salarié. En tout cas, l’employeur doit essayer de trouver des solutions avant d’arriver à un licenciement d’ordre économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.